Secret Story

Amis Parisiens et fans de pop culture, rendez-vous à la Galerie Sakura jusqu’au 27 février 2017 ! Greg « Léon » Guillemin y expose en effet une centaine de pièces tirées de sa série « Secret Life of Heroes« . Vous connaissez sans doute cette dernière si vous suivez ce site de près, Léon ayant sa place dans deux des anthologies papier Geek-Art. S’inspirant de l’art pop des 60’s, l’artiste français imagine nos héros préférés dans des situations très personnelles…

Une exposition à visiter d’urgence, d’autant que certaines pièces sont disponibles à la vente en édition limitée. Vous retrouverez certaines oeuvres que vous connaissez déjà mais également des pièces créées spécialement pour l’exposition. Au total, une centaine de ses illustrations sera exposée. Notez que des bornes d’arcade Neo Legend aux couleurs de la Secret Life of Heroes ont été installées et sont libres d’accès. Vous n’avez donc plus d’excuse pour ne pas vous rendre à la Galerie Sakura au 21, rue du Bourg Tibourg à Paris dans le quatrième arrondissement !

Afin de terminer de vous convaincre, voici une petite interview de Greg Guillemin par mes soins !

 

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je suis Greg « Léon » Guillemin, je n’ai pas encore 50 ans (mais c’est bien parti pour) et je joue de l’ordinateur, de la bombe et du pinceau.

Depuis combien de temps travailles-tu sur cette série de Secret Life ?

La série Secret Life of Heroes a démarré en Janvier 2013.

Comment l’idée t’es-t-elle venue?

Ce fut au départ uniquement une volonté de travailler sur une série érotique et d’exploiter des couleurs vives et des cernés noirs rappelant l’univers de la BD. Le premier résultat était sympa, graphiquement très esthétique… seulement je trouvais qu’il manquait quelque chose. Dans tous mes précédents travaux je créais un lien direct entre les œuvres et leurs publics, quelque chose qui poussait ces derniers à se poser des questions, à passer du temps face à l’œuvre. C’est alors que m’est venue l’idée de glisser des héros dans ces scènes érotiques. Cela a été l’élément déclencheur : nous n’avions jamais vu les héros dans des scènes aussi banales pour nous : nous ne les avions jamais vu dans leur quotidien.

Concrètement, comment travailles-tu ? Peinture, numérique…

C’est dans un premier temps un travail de réflexion, chercher quel héros, quelle situation et quel sens à l’interaction des deux. Puis viennent parfois les crayonnés et enfin le travail numérique pour créer mes compositions. Enfin, pour certaines pièces, je passe à l’acrylique sur toile.

Comment imagines-tu ces visuels ?

Essentiellement de la vie de tous les jours en observant. Je vois une scène dans la rue, une photo dans un magazine, un post sur internet et je me projette sur un héros en cherchant celui qui détonnera le plus dans cette situation mais également pour lequel ou laquelle cela fera sens.

Ces visuels sont-ils dispos à la fois en pièce unique et en multiples ?

Ce n’est pas le cas aujourd’hui pour l’ensemble des visuels, mais oui, j’ai un travail d’atelier qui me permet de créer des pièces uniques sur toiles et je propose également des séries limitées en digigraphie ou tirage argentique pour rendre mon travail accessible à un plus grand nombre.

Combien de Secret Life à ce jour ?

La série Secret Life of Heroes compte pas loin de 300 pièces. La série Pop Icons que je travaille en parallèle et qui reprend le même esprit graphique en compte plus de 100.

As-tu d’autres projets cette année ?

Nous somme en train de réfléchir à des expos thématiques avec des œuvres originales nouvelles… mais je n’en dirais pas plus ;o)-

Quel est le parcours des Secret Life dans le monde ? (expo etc).

Ils ont déjà pas mal parcouru le monde, que ce soit au travers d’expos (Miami, NYC, Chicago, San Diego, Montreal, Rome, Londres, Genève, Lausane, Montreux, Paris…), comme au travers de la presse.

Merci à Greg Guillemin pour cette petite interview, et tous à la galerie Sakura !


gguillemin101
gguillemin107
gguillemin109
gguillemin112
gguillemin135
gguillemin151
gguillemin159
gguillemin178
 
 

A propos de l'auteur

Thomas Olivri est le créateur de Geek-Art.net, et l'auteur de Geek-Art une Anthologie, chez Huginn & Muninn. Il est également curateur à la French Paper Gallery de Paris, et vient de signer son premier ouvrage d'auteur, Papa Geek à la Rescousse, toujours chez Huginn & Muninn. Thomas Olivri is the funder of Geek-Art.net. He also is the author of the Geek-Art Anthology Books, published by Huginn & Muninn in France and Chronicle Books in the USA. Curator at the French Paper Gallery, he also is the author of Papa Geek to the Rescue, from Huginn & Muninn.

Articles similaires