fr en
Exposition | Smitheone Solo à la Nucleus Gallery de Portland

Exposition | Smitheone Solo à la Nucleus Gallery de Portland

Entre science-fiction et surréalisme fantasy

Influencé par les bandes dessinées mexicaines, l’esthétique des années 50 et les films de science-fiction, Smithe a commencé à peindre des graffitis pour passer le temps à l’âge de 13 ans. En tant qu’autodidacte attiré par les beaux-arts, Smithe réinvente constamment son style. Ces dernières années, les sujets de son travail ont exploré divers thèmes tels que l’existentialisme, l’individualité de l’être humain et la machine en lui.

La défragmentation, un symbole commun dans son travail, est utilisée comme un véhicule pour montrer les éléments intérieurs qui nourrissent ses personnages et est présentée comme une machine surréaliste. Smithe est connu pour ses graffitis, mais il est également impliqué dans d’autres domaines artistiques tels que l’illustration, le design, la sculpture et la musique. Il a exposé au Japon, en Allemagne, en France, en Belgique, au Royaume-Uni, en Espagne, aux États-Unis et au Mexique.

L’exposition est visible jusqu’au 8 novembre sur le site de la Nucleus Gallery de Portland, et vous pouvez découvrir l’incroyable travail de Smithe sur son compte Instagram.

Julien Djoubri

Julien a été bercé par la Pop-Culture et par l'art dès son enfance. Il adore partager son amour débordant pour tout ce qui touche à l'illustration, aux comics, films et autre étrangetés. Et quand il n'est pas occupé à découvrir de nouveaux univers imaginaires, il essaie de créer les siens en écrivant.

Related Posts
1 Comment
Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.