fr en
Frankenstein a 200 ans !

Frankenstein a 200 ans !

It’s alive ! Alive !

2018 est une année importante pour la littérature fantastique, notamment avec les 200 ans de la parution de Frankenstein, ou le Prométhée moderne, le roman de Mary Shelley qui marqua d’une pierre blanche la pop culture. L’occasion de revenir sur cette auteur hors norme, et sur la créature qu’elle a créé, tout en se gorgeant de sublimes illustrations autour de la créature !

La vie de Mary Shelley est une vie ponctuée de drames terribles aux antipodes de celle d’une jeune femme de bonne famille de l’époque. Née en 1797 à Londres, sa mère, une philosophe féministe, décède quelques jours après sa naissance. Elle sera élevée durant un moment par son père, avant que ce dernier ne se remarie. Libéral, il lui inculque ses valeurs modernes, et Mary, malgré les difficultés financières de sa famille, passe une enfance relativement heureuse. Quelques années plus tard, sa rencontre avec le poète et philosophe Percy Bysshe Shelley change le cours de sa vie. Les deux jeunes gens tombent amoureux alors que Percy est encore marié, le genre d’aventures qui ne fait pas l’unanimité dans la bonne société britannique de l’époque ! Les deux amants fuient  alors l’Angleterre pour voyager en Europe plusieurs années, notamment en Italie. Un voyage qu’ils pensent être sans retour, et qui le sera malheureusement pour Percy.

Des voyages marqués par des drames

Le séjour du couple en Italie est riche de rencontres, une source d’inspiration qui nourrira Mary toute sa vie, notamment à travers ses carnets de voyages, et qui développera ses valeurs politiques fort modernes pour l’époque. M il est aussi ponctué de drames affreux. Ainsi, si le couple avait déjà un enfant avant de quitter l’Angleterre, ce dernier était mort très jeune. Les deux autres enfants de Mary connaîtront le même sort tragique lors de leur voyage européen. Comble de l’horreur, Percy trouve la mort lors d’une tempête, alors qu’il naviguait en compagnie d’amis.

Mary finira par rentrer en Angleterre pour y finir sa vie, et pour épouser sa carrière d’auteur. Elle écrira de nombreux romans et nouvelles, et publiera des romans de voyage, suite à ses expériences avec Percy. La somme de ses écrits est colossale, et si son statut d’écrivain et de femme de lettre tombe peu à peu dans l’oubli, mis à part bien évidemment celui d’auteur de Frankenstein, les années soixante-dix et la naissance du féminisme remettent son travail au goût du jour, et elle finit par obtenir une notoriété de femme de lettre bien méritée.

Un tempérament de feu

Femme au tempérament fort et éclairé, Mary Shelley a subi bien des épreuves au cours de sa vie, confrontée à la mort, à l’ostracisme bourgeois et à la misogynie de ses pairs. Elle réussit néanmoins à écrire avec passion, et est le témoin précieux d’une époque changeante pour la société et pour les femmes. Elle sera, toute sa vie, absolument radicale sur le plan politique, mettant en avant des idées parfois trop moderne pour le contexte de son époque et soutenant, par exemple, l’idée que la coopération et la solidarité, pratiquées tout naturellement par les femmes au sein de leur famille, sont la voie qui permet de réformer la société civile.

Femme de lettre brillante, Mary Shelley est une figure incontournable de la littérature du XIXe siècle, et la créatrice de l’un des personnages d’épouvante les plus intéressants et les plus ambigus jamais écrits. Elle s’éteint, suite à une longue maladie, en 1851, à seulement 51 ans.

Frankenstein, ou le Prométhé Moderne

L’histoire de l’écriture de cette merveille du roman d’épouvante est paradoxalement très bucolique. Elle se passe durant les quelques rares instants de bonheur de Mary, lors de son séjour en Suisse avec son futur mari Percy Shelley et des amis, notamment le très fameux poète Lord Byron. Afin de passer le temps, le groupe de romantiques décide que chacun écrive une histoire d’épouvante. Mary Shelley écrira alors, en un temps record, ce fantastique ouvrage, qui sera par la suite publié quasiment tel quel, tant son talent est grand.

Tout comme Dracula, de Bram Stoker, Frankenstein est un roman épistolaire, une suite de témoignages et de récits racontés à travers des lettres ou des journaux intimes. Il commence au Pôle Nord, alors que l’explorateur Robert Walton rencontre Viktor Frankenstein après avoir croisé la route, durant une tempête de neige, de ce qu’il pense être un géant. Walton raconte alors, dans une lettre à sa soeur, le récit que lui fait Viktor Frankenstein.

Ce dernier, tout comme les alchimistes en quête de la pierre philosophale, cherche à vaincre la mort. Enfermé dans son laboratoire de Genève, il réussit, un soir d’orage, à donner vie à une créature, qu’il a reconstitué avec des morceaux épars de cadavres. Effrayée par sa propre nature, la créature s’enfuira du laboratoire. Frankenstein, après une longue convalescence, revoit sa créature longtemps après, dans un cadre terrible : elle a assassiné son frère, et c’est une servante qui sera condamnée à mort à sa place. Frankenstein n’aura de cesse de retrouver sa créature, et lorsque la rencontre arrive, cette dernière lui raconte sa propre histoire, créant un roman dans le roman.

Un monstre triste

Rejetée par les hommes, la créature leur voue désormais, ainsi qu’à son créateur, une haine féroce, et tente de forcer Frankenstein de lui créer une compagne, afin qu’elle puisse vivre sa vie de recluse avec une créature qui le comprendrait. Frankenstein, menacé, s’exécute, mais détruira sa nouvelle engeance quand il sera confronté à la réalité qui est la sienne : il ne peut se substituer à Dieu, encore moins créer une nouvelle aberration de la nature. Le monstre, fou de rage, mettra alors une terrible vengeance en route, et s’en suivra une course poursuite macabre à travers toute l’Europe.

Considéré comme un chef-d’oeuvre littéraire, ce roman est, avant tout, l’un des textes précurseurs de la science-fiction, une expression qui prend tout son sens avec l’histoire torturée de Frankenstein, ce savant de génie en quête d’une oeuvre contre-nature. Le roman connait un succès dès sa publication, alors que son thème et sa structure sont bien éloignés des publications habituelles de ce genre à l’époque. Le texte de Shelley, qui tourne essentiellement autour de la mort et dans lequel on sent clairement l’influence terrible de la mort de ses jeunes enfants, est en effet vide de tout sens du merveilleux, et s’ancre dans une épouvante ultra réaliste.

Mary Shelley, femme d’exception, est l’auteur d’un roman d’exception, mettant en question la mort, l’amour, la science et la religion.

Star de la pop culture

Adapté à de multiples reprises à travers les années qui suivirent sa parution, que ce soit au théâtre, au cinéma, à la télévision, dans la bande dessinée ou le jeu vidéo, le monstre de Frankenstein, popularisé dans les années trente au cinéma et par la prestation inoubliable de Boris Karloff, se verra continuellement réinterprété, adapté et actualisé.

On pense bien évidemment au chef d’oeuvre des Studios Universal et à l’interprétation de Karloff, en 1931, et à ses nombreuses suites (notamment la Fiancée de Frankenstein, en 1935), mais plus récemment au Frankenstein de Kenneth Branagh (1994), dans lequel Robert de Niro campe un Frankenstein inoubliable. Plus récemment, la remarquable série Penny Dreadfull (John Logan, 2014) met en scène un monstre original et intéressant, joué par Rory Kinnear.

Côté parodies et films légers, le monstre n’est pas en reste, avec l’inoubliable parodie de Mel Brooks Frankenstein Junior en 1974. Et comment ne pas citer le film culte Monster Squad, dans lequel le monstre et d’autres créatures cultes des studios Universal comme Dracula, la Momie ou le Loup Garou font face à une joyeuse bande d’adolescents (Fred Dekker, 1987).

Le monstre de Frankenstein a été la star d’innombrable films et séries, du nanar de série Z au chef d’oeuvre. Il a ainsi combattu Dracula, le loup-garou, et même des kaijus dans des films japonais ! Sans oublier qu’il a sa propre marque de céréales, les Franken Berry, culte aux US ! Plus récemment, c’est le géant du comics Mike Mignola qui lui a consacré une série, Frankenstein Underground.

La créature de Mary Shelley, l’une des stars incontestée de la pop culture a encore de beaux jours devant elle. Elle a également inspiré des dizaines d’artistes durant des décennies, comme vous pouvez le voir ci-dessous avec cette sélection Geek-Art de prints. Pas mal pour un monstre de 200 ans…

Bernie Wrightson

Mike Mignola

Nicolas Delort

Nicolas Delort

Neil Adams

Mike Mignola

Martin Ansin

Kevin Tong

Ken Taylor

Jonathan Burton

Jessica Seamans

Brian Ewing

Thomas Olivri

Thomas Olivri est le créateur de Geek-Art.net, le curateur du Geek-Art Store, et auteur de livres sur la pop culture et l'art inspiré par les cultures de l'imaginaire. Thomas Olivri is the funder of Geek-Art.net, curator of the Geek-Art Store, and the author of books dedicated to art and pop culture

Related Posts
Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.