fr en
Interview – Blesea – Graffiti et Pop-Culture

Interview – Blesea – Graffiti et Pop-Culture

Blesea et ses bombes à l’attaque de Cherbourg

Blesea est un street artist français que l’on suit désormais depuis un certain temps. Je l’avais notamment découvert via « Cherbourg fait le Mur » sur Youtube, par Mogab Productions, où l’on pouvait le voir accompagné de BabyK en train de réaliser des graffs à très grandes ampleurs sur d’anciens bunkers. Les résultats sont toujours à couper le souffle et c’est la dernière création du duo qui nous amène ici : un gigantesque ATAT en hommage à Star Wars.

Blesea nous a accordé une interview afin de nous permettre de comprendre ses inspirations et son processus créatif. Si cet article vous plait, n’hésitez pas à découvrir son fabuleux travail via sa page Facebook !

Geek-Art : Bonjour Blesea, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

BLESEA : Mon nom est BLESEA, j’ai commencé le graffiti en 1998. Durant 18 ans j’ai fait du graffiti de manière « traditionnelle », du tag, de la lettre sur les murs de ma ville. Courant 2016, début 2017, jai fait évoluer mon approche artistique. J’appréhende la surface que je peins de manière différente. J’utilise le volume pour en faire ressortir une forme précise, c’est par exemple le cas pour mon travail sur les blockhaus. Je joue avec l’environnement en adaptant mes personnages au décor. Je contextualise mes peintures. Plus récemment j’ai pris place au sein de mes peintures en travaillant des mises en scene qui m’ont permis d’être acteur  de mes oeuvres en les integrant directement. L’exemple de mon projet Dragon Ball et des 19 peintures ou je retrace l’histoire du célèbre manga en prenant la place des personnages, en est le projet le plus abouti.

GA : Quel est ton parcours artistique ?

BLESEA : Je n’ai aucune formation artistique et n’ai jamais intégré d’écoles spécialisées.   

GA : Quelles sont tes influences ? 

BLESEA : Mes influences sortent tout droit de l’univers de la culture populaire. En effet les images du Club Dorothée et des dessins animés de cette époque ainsi que tout l’univers gaming ont fortement marqué mon enfance et adolescence. J’ai deux grands frères, l’un graffait les murs au début des années 90 et l’autre  jouait assidument au jeux vidéos. Je ne suis pas un gamer mais jai passé des heures a le regarder jouer. J’étais fasciné par ces univers virtuels, par leurs graphismes, les couleurs. Je dessinais déjà beaucoup et mes premiers coups de crayon traitaient les contours des silhouettes de ces super héros. Jai laissé de coté ce monde durant des années en me consacrant pleinement au graffiti « traditionnel ». Puis passé la trentaine, j’ai eu ce besoin de revenir à la source. Peut être que lorsque je dessine un personnage de Dragon Ball, j’ai le temps de mon esquisse à nouveau 10 ans. C’est ma « madelaine de Proust » et j’ai de plus en plus besoin de ces petits voyages dans le temps qui me permettent, le temps de ces flashback, de retrouver l’insouciance de mon enfance.

GA : Quel est ton premier souvenir pop ?

Blesea : Mon premier souvenir pop… c’est compliqué car les premieres approches avec la pop cultures ne sont que des rencontres, c’est avec le temps que l’on prend conscience que l’objet est devenu populaire. Il faut que le temps passe. C’est un peu comme la nostalgie. Mais des images de Jurassic ParkET, le générique du top 50, la bande son de Ghostbuster, Maman j’ai raté l’avion, Chérie jai rétrécit les gosses, Thriller de Jackson, les premiers épisodes des Simpsons avec les voix de l’époque, les génériques de Olive et Tom, Nicky Larson

GA : Peux-tu nous parler un peu de la création du ATAT ?

Blesea : Pour le ATAT, jai eu l’idée en me promenant. je connaissais bien ce blockhaus mais l’angle ce jour là ma proposé une forme qui m’est apparue comme évidente. J’ai proposé à mon pote BabyK, un grapheur de ma region. Nous avions déjà réalisé des blockhaus en binôme, notamment un Dark Vador il y a 3 ans. Le projet était d’envergure et nous n’étions pas trop de deux pour s’attaquer au chantier. Pour épouser le plus fidèlement possible la forme du robot, nous avons ajouté des structures en bois.

Sinon :

Ton dessin-animé préféré : Dragon Ball Z, j’aime également beaucoup les Simpsons.

Ton film préféré : Heat.

Ton jeu-vidéo préféré : Mario Kart et Worms entre potes.

Julien Djoubri

Julien a été bercé par la Pop-Culture et par l'art dès son enfance. Il adore partager son amour débordant pour tout ce qui touche à l'illustration, aux comics, films et autre étrangetés. Et quand il n'est pas occupé à découvrir de nouveaux univers imaginaires, il essaie de créer les siens en écrivant.

Related Posts
Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.