fr en
L’art Post-Apocalyptique avec The Last of Us II

L’art Post-Apocalyptique avec The Last of Us II

Le Post-Artpocalyptique

Je pense qu’il n’est plus besoin de presenter The Last of Us tant ce petit bijou est devenu presque instantanément culte lors de sa sortie. Cette histoire centrée sur Joel et Ellie dans une Amérique ravagée par un virus est un exemple de narration, aussi bien pour un jeu vidéo que pour n’importe quel autre support. On a eu peur par moment, rigolé à d’autre, clairement pleuré également. Ce n’est un jeu qui ne laisse personne indifférent, et son successeur s’inscrit clairement dans la même.

Avec une histoire encore plus viscérale, le nouveau titre de Naughty Dogs a clairement marqué les esprits. Mais nous ne parlerons pas de test ici, d’autres le font bien mieux que nous. Je préfère ici axer ma réflexion autour du thème du Post-Apocalypse dans l’art, et ce qu’il nous raconte ici dans The Last of Us II.

Matteo Marjoram

Aaron Limonick

Le Post Apocalyptique dans les arts visuels

Il est intéressant dans un premier temps de se pencher sur ce qu’est le post-apocalypse dans la culture. Personnellement, à chaque fois que j’entends ce mot, je vais voir apparaitre des images de Mad Max dans mon esprit, car c’est probablement la première rencontre que j’ai eu avec le sujet. Et en même temps, la saga culte de George Miller nous offre une porte d’entrée parfaite pour aborder et comprendre ce qu’est le post-apo : la vie après un apocalypse.

Florent Lebrun

Cette fin de tout peut être dû à de nombreux facteurs selon les univers de fiction : une guerre nucléaire (Mad Max), une crise économique, une pandémie (Les Fils de l’homme, où toute la population est stérile), des épidémies (The Last of Us) ou bien encore des raisons laissées volontairement obscures (La Route). Ce qu’on en commun tout ces récits en revanche, c’est de dépeindre le monde après sa fin, les rapports entre les humains, le rapport à la nature. On assiste bien souvent au spectacle mettant face à face une nouvelle civilisation sans repères face à un nouveau chaos grandissant.

Robby Johnson

Jad Saber

Mais le post-apocalypse est avant tout reconnaissable par une esthétique très marquée, où les protagonistes se trouvent dans les ruines de villes du passé, faisant ici office de vestige d’une époque maintenant révolue. Les personnages doivent s’aventurer dans des lieux où la nature a reprit ses droits, où la végétation transforme complètement les bâtiments des villes. The Last of Us II ne fait pas exception à la règle et magnifie ces codes visuels pour nous livrer des paysages et des environnements à couper le souffle.

Kristian Llana

Eytan Zana

Sous la direction artistique de l’artiste américain John Sweeney, le studio Naughty Dogs va créer une ambiance très particulière pour la suite des aventures de Joel et Elie, cette fois-ci dans le Wyoming. La nature est très présente, par les passages directement en forêt par exemple, mais principalement dans les villes où elle fusionne presque avec celles-ci. Cela donne des impressions mélancoliques, face aux vestiges de notre civilisation, désormais engloutie par la nature.

Aaron Limonick

 

Mélancolie et solitude

Mais le post-apocalypse n’est pas uniquement un amas de références visuels et de codes à respecter. Ce sous-genre de la science-fiction est bien souvent là pour raconter un propos plus profond qu’il n’y parait. Et clairement, avec The Last of Us premier du nom, nous pouvions assister à une course en avant pour rencontrer les Lucioles au travers d’un monde peuplé d’infectés et surtout de groupe d’humains avec leurs propres besoins. Et son successeur va aller encore plus loin dans ces rapports aux autres, exacerbant son genre.

Justin Wentz

Matteo Marjoram

En allant plus loin que le thème de la survie, le choix de prendre un cadre post-apocalyptique comme cadre de l’histoire n’est pas anodin. Il est ici question des nouveaux rapports entre les humains, des rapports aux autres. Sans aucunes lois, The Last of Us II offre un laboratoire d’expérimentation sociale. On y trouvera ainsi des moments de calme et d’entre-aide, mais aussi bien rapidement la coéxistence de comportements solitaires, égoïstes,  anarchiques, prêt à tout pour survivre. Et c’est là où interviennent les artistes derrière tous les concept arts du jeu, c’est à eux qu’il incombe de retranscrire cette ambiance pesante, cet après-civilisation.

Anthony Vaccaro

Jad Saber

Et le moins que l’on puisse dire est que le travail ici réaliser est monumental et on comprend simplement au travers de ces images où l’on va mettre les pieds une fois la manette en main. Il est donc plus qu’important de souligner le travail de ces artistes que sont Aaron Limonick, Adrian Castro, Andres Rodriguez, Anthony Vaccaro, Brian Beppu, Danar Worya ou bien encore Kristian Llana pour n’en citer que quelques uns.

Et malgré la violence que peut dégager cet univers bien malgré lui, on ne peut s’empêcher de ressentir la mélancolie et la solitude qui doivent habiter ses protagonistes. Ces environnements vides d’humains, ces haut gratte-ciels à l’abandon, cette nature omniprésente, tout est là pour nous rappeler que nous ne sommes plus à notre place. Les concept arts retranscrivent à la perfection ces différents sentiments par lequel le joueur va passer durant son aventure.

Brian Beppu

Florent Lebrun

The Last of Us II est une oeuvre magistrale de part ses graphismes, ses décors et son ambiance globale. N’hésitez pas à aller jeter un oeil aux différents portfolios des artistes ayant travailler sur cet incroyable projet.

Aaron Limonick

Anthony Vaccaro

Brian Beppu

Eytan Zana

Florent Lebrun

Justin Wentz

Jad Saber

Kristian Llana

Matteo Marjora

Robby Johnson

 

Julien Djoubri

Julien a été bercé par la Pop-Culture et par l'art dès son enfance. Il adore partager son amour débordant pour tout ce qui touche à l'illustration, aux comics, films et autre étrangetés. Et quand il n'est pas occupé à découvrir de nouveaux univers imaginaires, il essaie de créer les siens en écrivant.

Related Posts
Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.