fr en
« We, The People » : le Projet Artistique qui a Bousculé L’Inauguration de Donald Trump

« We, The People » : le Projet Artistique qui a Bousculé L’Inauguration de Donald Trump

Geek-Art n’a pas vocation à faire de politique. Ou Pas.

Mais l’art, par essence, est politique ! Il engage celui qui utilise son pinceau, son crayon, son appareil photo, son stylet, et ce quel que soit le message qu’il veuille faire passer. Qu’il soit trivial ou sociétal.

L’art est le meilleur moyen, depuis l’aube des temps, depuis les peintures rupestres de la Grotte de Lascaux, finalement, de faire passer un message. Dans le fan-art ou le Geek-Art, la plupart du temps ce message est destiné aux amateurs de jeux vidéo, ou de cinéma. Il s’agit d’hommage sincères à une culture qui nous marque tous. Or, plus j’avance avec le projet Geek-Art, et plus je me rends compte que, par bien des aspects, ce Geek-Art, comme je l’ai nommé il y a bien des années, n’est pas si innocent que cela.

Parce que toute cette pop culture dont elle s’inspire est elle-même, à la base, vecteur de message. Prenez les oeuvres marquantes du XXIè siècle : Alan Moore et ses Watchmen, Lee et Kirby et leur Captain America pendant la guerre, Philip K. Dick et son oeuvre sur les dérives de notre société moderne, pour ne citer qu’eux… La pop culture EST le message. Elle pourfend les puissants, elle dénonce les injustices, elle donne libre-court à notre imagination, à nos fantasmes et à nos peurs. A nous d’aller chercher le message, de le décoder, de l’interpréter et de le faire passer.

Si je vous parle du projet We the People, c’est pour vous montrer à quel point l’art peut être une arme puissante, pour les faibles, face aux puissants. L’une des figures majeures de ce projet est Shepard Fairey, le street artist devenu riche par la force de son art et de ses contestations. C’est lui qui a créé la marque Obey, représentée par le visage de André le Géant. Or, ce Obey prend ses origines dans le film « They Live » de John Carpenter (Invasion Los Angeles en VF). Dans ce petit chef d’oeuvre loin d’être un simple nanar attachant (même s’il l’est par bien des aspects), un homme, John Nada, trouve une paire de lunettes de soleil qui, quand il les porte, lui permet de voir l’horrible vérité : la planète a été envahie par une race d’aliens infiltrés parmi nous, qui nous dicte ses lois par les biais de messages subliminaux. A travers le prisme de ses lunettes, Nada peut voir le véritable message des panneaux publicitaires : Consume, Buy, Conform, Stay Asleep… OBEY. Une métaphore simple mais puissante de la manière dont les gens « normaux » sont aliénés par les puissants et leur main-mise sur la société de consommation.

La boucle est bouclée. Aussi ne suis-je pas hors-sujet pour vous parler de cet incroyable projet…

Le Projet We, the People

La semaine dernière, ça ne vous aura pas échappé, Donald Trump a prêté serment devant le Capitole, et est devenu le 45e Président des Etats-Unis. 24 heures plus tard avait lieu l’une des plus grandes marches de contestations de l’histoire des USA : la Marche des Femmes. Des millions de femmes (d’hommes, heureusement), aux USA et partout dans le monde, se sont rassemblées faire valoir leur droit à l’égalité, au respect et à la justice.

Le projet We The People, démarré sur Kickstarter quelques jours auparavant, avait deux buts finaux mis en lumière par des visuels forts commissionnés par la Fondation Amplifier auprès d’artistes comme Shepard Fairey, Ernesto Yerena, et Jessica Sabogal. Tout d’abord, utiliser les fonds récoltés par le Kickstarter pour publier dans des grands journaux nationaux ces oeuvres, et mettre en lumière les valeurs d’unité et de respect véhiculées par les visuels. Ces oeuvres ainsi publiées pouvaient ainsi être utilisées comme pancartes par chacun lors de la marche des femmes et lors de l’inauguration de Trump. Par la suite, des stickers et des affiches furent distribués gratuitement à travers tout le pays afin de servir à faire passer le message au plus grand nombre.

Vu le nombre de participants à la Marche des Femmes, le message véhiculé par ces visuels est largement passé. Le tweet de Trump suite à la marche semble pourtant indiquer le contraire. Mais vous savez ce qu’on dit des idées : elles ne meurent jamais. Croisons les doigts.

Et les visuels sont sublimes. Vous pouvez les downloader gratuitement ici.

Affaire à suivre…

Shepard-GreaterThanFear

Art by Shepard Fairey

Shepard-DefendDignity

Art by Shepard Fairey

Shepard-ProtectEachOther

Art by Shepard Fairey jessicasabogal-womenareperfect-light

Art by Jessica Sabogal

final after mask newest

Art by Jessica Sabogal

victoriagarcia-respeta-light

Art by Victoria Garcia

jennifermaravillas-ourbodiesourminds-light

Art by Jennifer Maravillas

katedeciccio-embracingeachother-light

Art by Kate Deciccio

lizadonovan-hearourvoice-light

Art by Liza Donovan

 

Thomas Olivri

Thomas Olivri est le créateur de Geek-Art.net, le curateur du Geek-Art Store, et auteur de livres sur la pop culture et l'art inspiré par les cultures de l'imaginaire.Thomas Olivri is the funder of Geek-Art.net, curator of the Geek-Art Store, and the author of books dedicated to art and pop culture

Related Posts
Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.